Argentine

Ba arg2

 

Buenos Aires, Argentine

Après un séjour à Rio de Janeiro suivi d’une virée aux chutes d’Iguazù, nous sommes arrivées à Buenos Aires par un vol d’environ 2h de Puerto Iguaçù. Nous avons logé au Las Heras apartment situé en face du «Parque Las Heras». Je le considère quand même bien placé étant donné qu’il est à mi-chemin entre mes deux quartiers favoris à Buenos Aires soit; Palermo et San Telmo.

Je dois dire qu’après ma première journée passée à Buenos Aires, j’ai eu peur d’avoir planifier une journée de trop dans cette ville… En effet, après avoir visité le quartier Boca El Caminito en 10 minutes et demi, je suis resté sur mon appétit et j’étais un peu déçu. J’avais peur pour la suite car je m'avais mis beaucoup d’attente pour ce quartier. Mais heureusement, Buenos Aires me réservait des quartiers bien plus sympathiques.

Buenos Aires est une ville qui faut prendre le temps de découvrir pour apprécier. L’ambiance de la ville, les restautants, le street Art, le mélange à la fois de l’architecture européenne et d’amérique latine… Tous cela mis ensemble, font de Buenos Aires une ville très intéressante à découvrir.

Img 1702

 

 

Palermo

Palermo est divisé en deux sous-quartiers non-officiels; Palermo Soho et Palermo Hollywood. Dans Soho qui est plus «trendy» que son homologue, on retrouve plusieurs restaurants, bars et terrasses… et des «parillas» évidemment. C’est l’embarras du choix!

L’Argentine est depuis longtemps reconnue pour produire les meilleurs steaks au monde. Mais, est-ce toujours d’actualité en 2019? À savoir, les bœufs d’autrefois n’étaient pas élevés à la chaîne et profitaient du climat argentin et se nourrissaient sainement dans les pâturages… Mais est-ce la même réalité aujourd’hui? Je ne crois pas! L’industrialisation de la production de la viande a fait son œuvre. Les élevages en plein air qui ont fait la renommée de la viande en Argentine, ont été pratiquement supprimés. D’après moi, dans la plupart des «parillas» de rue de Buenos Aires, tu as plus de chance d’obtenir un clone dans ton assiette qu’un steak de qualité!

Alors pour mettre toutes les chances de notre côté, c’est pour cette raison que nous avons décidé d’aller manger parmi l’un des steakhouses les mieux notés de la ville, La Cabrera. Nous avons très bien mangé dans ce restaurant et les portions d’accompagnements étaient gargantuesques mais, étais-ce le meilleur steak au monde? Même s’il était très délicieux, je ne pourrais pas dire que c’était le meilleur au monde...

C’est dans Palermo, près de la Place de Serrano et les environs, que l’on retrouve les restaurants et les bars les plus branchés de Buenos Aires.

 

Street Art

Buenos Aires est aussi reconnu pour son «street art» et c’est dans Palermo qu’on en retrouve le plus. On a même participé à un «grafitti walk tour» qui nous a permis de découvrir plusieurs chef-d'œuvres au travers le quartier. Si cela vous intéresse, vous n’avez qu’à vous présenter au «meeting point» à La Plaza Serrano à 15h du lundi au samedi. Vous verrez un guide arriver avec un t-shirt orange. Cela coûte $400 ARS.

 

Img 2030

Img 1948

Img 1955

 

San Telmo

Le quartier San Telmo est le plus vieux de Buenos Aires. On y retrouve des rues pavées, des maisons coloniales, le marché couvert et la Feria de San Telmo qui a lieu à tous les dimanches.

Le marché couvert (Mercado San Telmo) est pour moi un incontournable. Il regorge de kiosques de produit frais (fruit, légume, fromage, charcuterie), de restaurants, de parillas, de magasins d’antiquité etc… Il s’agit d’un bel endroit pour manger son premier choripan, ce fameux sandwich d’Argentine… extra chimichurri svp!

Il y a plusieurs parillas à l’intérieur du marché et nous en avons essayé deux durant le séjour. Le Nuestra Parilla que j’ai moins aimé malgré qu’il soit le plus connus. Le service n’était pas bon du tout et c’est un peu le chao à l’intérieur. Nous avons préféré de loin La Choripaneria où le service était excellent. Les employés prennent le temps de discuter avec les clients, il y a un bon choix de bière pression, le four en brique est pittoresque, il y a beaucoup d’espace pour manger au bar… On a été charmé!

Pour ma part, j’ai préféré découvrir le quartier de San Telmo en soirée. J’ai trouvé l’endroit beaucoup plus charmeur une fois la tombée de la nuit. Il y a sur chaque coin de rue, des bars, des bistros et des restaurants. Les gens s’amusent, jouent de la guitare sur les trottoirs, l’ambiance est décontractée! Par contre, je ne crois pas que ce soit le quartier le plus sûr une fois la nuit tombé...

Img 2222

Porteños jouant de la guitare

Img 1720

Img 1723 jpg choripaneria

Choripaneria dans le Marché Couvert

Le Cimetière de la Recoleta

Avec la richesse et l’architecture de ses tombeaux, ce cimetière hors du commun vaut le détour et la visite! Nous avons mis une bonne heure et demi ou deux à parcourir ce cimetière des plus fascinants. En regardant par les vitres des tombeaux, on aperçoit les cercueils qui y sont déposés depuis plus d'un siècle. Souvent des familles entières s’y trouvent. Chaque tombeau à son histoire, il suffit de regarder et d’imaginer… Nous avons même vu des squelettes dans des cercueils endommagés par le temps. Freaky!

Img 1845

Img 1865 jpg mod

Img 1853 jpg mod

Img 1881 jpg mod

Img 1884

Extra

Asian food

Pour ceux qui comme moi, raffole des plats asiatiques peu-importe le continent où il se trouve, j’ai vraiment fait de belles découvertes à Buenos aires pour vous!

En premier lieu, dans le quartier Palermo Soho, je nommerais le Fu-King Bar où nous sommes allés durant l’happy hour, pendant que nous attendions notre table à La Cabrera. Je n’ai pas pu goûter à la nourriture car nous avions déjà une réservation ailleurs mais, les plats étaient concoctés devant nous et ça avait l’air plutôt bon. Il y avait une belle carte de cocktail qui sortait de l’ordinaire. Nous y sommes retournés un soir pour y manger mais, c’était fermé!

En deuxième lieu, j’aimerais parler d’un restaurant Japonais dans Palermo Hollywood, le Fukuro Noodle Bar. Les ramens et surtout les «steamed buns» sont vraiment délectables! La déco est particulière, beau concept. Par contre, il n’y a pas de sake ni de vin, on y sert seulement de la bière en fût. 

En troisième lieu, mon préféré de tous, Le Saïgon Noodle Bar dans le quartier San Telmo. L’un des meilleurs restaurants vietnamiens où j’ai mangé. La cuisine est à aire ouverte, les flammes s’agitent devant vous si vous êtes assis au bar. Sinon, vous êtes placé sur des grandes tables mixtes mêlé avec d’autres clients. Une belle occasion pour engager la conversation avec les locaux. Nous avons dégusté nos plats en compagnie d’une famille de Porteños. C’est comme ça qu’on appelle les habitants de Buenos Aires. Littéralement en français, les habitants du port.

 

Lire aussi: Les Chutes D'Iguazù

Lire aussi: Rio de Janeiro, Brésil

Img 1812

 

Par: Backpacker Helper

 

Retour à la page d'accueil


 

Ajouter un commentaire