Les Chutes d'Iguazù

 

Img 1502

Les Chutes d’Iguazù côté brésilien

Étant sur la liste des 7 merveilles du monde naturelle, les Chutes D’Iguazù font plus de 3 km de long et sont réparties sur la frontière de deux pays. Le Brésil et l’Argentine. Il y a plus de 275 cascades dispersées en tout.

Comme nous étions déjà au Brésil, nous avons commencé par le côté brésilien évidemment. Après un vol de 2h à partir de Rio de Janeiro, nous sommes atterris à Foz do Iguaçù à 15h40. Nous étions très limités dans le temps étant donné que le vol du matin que nous devions prendre a été annulé et que la billetterie pour les chutes ferme à 17h00.

Heureusement, nous voyageons en carry-on, alors une fois sortie de l’avion, on s’est précipité à l’extérieur pour appeler un Uber pour foncer droit aux chutes. On s’est vite rendu compte qu’Uber était indisponible dans cette région. Nous n’avions plus un rond en devise brésilienne parce qu’on savait qu’on allait traverser en Argentine après la visite.  Nous avions assez de réal$ pour acheter de l’eau mais, pour le taxi, c’était une autre affaire!

J’ai demandé à un chauffeur s’il accepterait les pesos argentins pour une course de taxi jusqu’aux chutes. Il ne parlait pas un mot d’anglais évidemment! En région c’est encore plus difficile qu’en ville, la barrière linguistique est énorme. J’ai alors sortie de mon sac une belle liasse de pesos argentin pour lui faire comprendre que je pouvais le payer dans cette devise. Il a tout de suite accepté de nous y conduire! Cela doit être pratique courante dans cette ville frontalière.

Arrivée au site qui n’est pas très loin de l’aéroport finalement, nous avons tout juste eu le temps d’acheter nos tickets à la billetterie et d’embarquer dans ce qui était probablement le dernier bus du parc qui se rendait aux chutes. En effet, en partant de l’entrée du site, il y a une douzaine de km à parcourir en bus avant d’accéder aux chutes. À noter qu’en arrivant à cette heure tardive, il n’y a plus de file d’attente! Et, le côté brésilien des chutes, se visite très bien en quelques heures.

En effet, du côté brésilien il n’y a pas autant de points de vue des chutes que du côté argentin mais, les vues d’ensembles et les panoramas sont plus grand. On a mis environ 2 heures pour visiter ce côté. Vaut mieux apporter son imperméable car, à la fin du parcours, aux bas des chutes, vous aller prendre une douche! On peut apercevoir les côtes de l’Argentine et son drapeau qui flotte au loin juste de l’autre côté de la rive.

Une fois la visite complétée, nous sommes revenus à l’entrée du site et nous avons demandé à un taxi de nous conduire en Argentine. On s’est entendu pour 1200$ ARS, ce qui équivaut à 40$ CAD. On aurait pu négocier mais, je trouvais ça raisonnable étant donnée qu’on devait s’arrêter à la frontière brésilienne pour faire estamper nos passeports (ne pas oublier pour éviter les problèmes), pour ensuite se rendre aux douanes argentine où il y avait une file d’attente d’environ 30 minutes.

Si vous préféré prendre le bus pour sauver des sous, prenez le bus 120 de la compagnie Rio Uruguay pour environ 130$ ARS. N’oubliez pas de débarquer aux douanes brésilienne avant d’arriver au terminus pour faire estamper vos passeports. Rendu au terminus, prenez le bus qui indique Cataratas si vous voulez aller direct au chutes ou, Puerto Iguaçù si vous voulez aller en ville.

Arrivée en Argentine sans problème, nous avons logé dans une immense chambre à La Boutique-Hotel de la Fonte qui se trouve à 10 minutes à pieds du centre-ville de Puerto Iguaçù. Il s’agit d’un hôtel-boutique tranquille un peu à l’écart, muni d’un bon restaurant et d’un bar à vin. Très bon service! Le soir venu, nous sommes allés nous promener et nous avons découvert un petit marché et plusieurs bars à vin. Petite ville sympathique et tranquille.

Img 1549

 

Les Chutes d’Iguazù côté argentin

Le lendemain, nous nous sommes rendu aux chutes d’Iguazu du côté argentin. Il y a un arrêt de bus pas très loin sur la rue principale en face de l’hôtel. Compter environ 30 minutes de route pour vous rendre sur le site à partir du centre-ville.

La visite se divise en 3 parcours différents. Le circuit inférieur, le circuit supérieur et le circuit de la Gorges du Diable. En tout, quelques km de marche à faire dans la forêt et la majeure partie du temps, sur des installations en bois, comme des passerelles et des ponts qui s’intègrent bien au décor naturel. Les sentiers permettent d’avoir plusieurs points de vues sur les différentes cascades.

Nous avons fait les 3 parcours dans la journée et nous avons croisé beaucoup d’animaux et d’insectes. Je n’avais jamais vu autant de coatis en une seule journée. Ils étaient partout ces voleurs de lunch! Nous avons vu aussi des oiseaux colorés, des tortues, des capybaras, des papillons, des poisson-chats géants mais, pas de singes hurleurs pour nous cette fois-ci…

Nous avons pris une journée pour visiter le côté argentin.

CoatiCoati

 

Lire aussi: Rio de Janeiro, Brésil

Lire aussi: Buenos Aires, Argentine

 

 

Bonjour,

Je m’appelle Carl et je suis canadien. Je suis passionné par les voyages et je suis l'auteur de ce blog voyage. J’ai créé ce blog afin de partager ma passion et d’échanger avec d'autres voyageurs. Alors n'hésitez pas, il me ferait plaisir de participer à la planification de votre prochain voyage!

 

Retour à la page d'accueil

 

Ajouter un commentaire

 
×