Voyage

Top 5 des incontournables à La Havane

 

 

Malecon 2

1- Passer une soirée sur le Malecòn

Le Malecòn est la rue qui longe la mer au nord de La Havane. Elle fait 8 kilomètres de long. Tentez l'expérience et allez vous promener une soirée sur le Malecòn à la hauteur de Avenida 23 (La Rampa). Beaucoup de Cubains se rendent sur les lieux le soir pour discuter, relaxer, se balader en amoureux, boire du rhum entre amis, jouer de la musique et chanter... N'hésitez pas à vous joindre à eux, en général, les Cubains sont gentils et sociables.

 

La habana vieja1

2- Se promener dans la Vieille Havane (Habana Vieja)

Habana Vieja, le centre historique de La Havane, est à découvrir de jour comme de soir. Il y a plusieurs endroits dans ce quartier à ne pas manquer comme; La Plaza Vieja, La Place de la Cathédrale, La Cathédrale de San Cristòbal, Plaza de Armas, La Basilique San Francisco de La Havane, la rue Obispo (Calle Obispo), Parque Central, El Capitolio (Réplique du Capitole de Washington)... Et je le répète, à voir de jour comme de soir car, le soir, avec les lumières, le quartier prend une toute autre forme!

 

El chanchullero

3- Découvrir un bon restaurant cubain

Cuba n'est pas vraiment réputé pour sa gastronomie mais il est possible de faire de belles découvertes quand même à La Havane. Je parle entre-autre du restaurant El Chanchullero où l'on peut obtenir une assiette de crevette avec salade pour 4 ou 5 pesos environ et de très bon mojitos pour 2 pesos. L'ambiance de ce resto est typique et rustique et il est fréquenté par plusieurs touristes Européens et Canadiens. Les places sont un peu tassées et vous pouvez être jumelé avec d'autres clients, surtout si vous êtes seul. Mais, cela engendre les rencontres agréables entre voyageur. Sinon, il y a aussi le resto bar et grill O'Reilly 304 (Ne pas confondre avec le Café O'reilly). L'ambiance est un peu plus bruyante et il vaut mieux réserver en avance. On y mange très bien (pieuvre grillée, calmar, poulet, filet mignion, langouste, céviche...) et les cocktails sont fabuleux!

 

Baseball hav

4- Voir un match de Baseball au stade

Le Baseball est le sport National des Cubains. Lors des jours de matchs, tous le mondes parlent de Baseball au centre-ville, surtout au «Parque Central». Les Cubains sont très patriotiques envers leur équipe préféré. Quand vous allez au stade voir un match en direct, il est préférable de supporter l'équipe locale parce que si vous encouragez l'équipe adverse, vous risquez de vous le faire dire... L'ambiance dans les stades de Cuba est très festive!

 

Playa del este

5- Journée plage à Playas del Este (Les plages de l'est)

Après avoir arpenté La Havane de fond en comble, pourquoi ne pas aller vous reposez une journée ou deux sur une plage située à 30 minutes du centre-ville de La Havane. Vous pouvez vous rendre sur la plage de Santa Maria Del Mar devant les resorts (Tropicoco, Atlantico...) pour vous louez une chaise ou même vous payer le bracelet pour avoir accès à tous les commoditées, l'alcool et le buffet de l'hôtel. Sinon, vous pouvez vous rendre à la plage de Guanabo pour une expérience un peu plus cubaines puisque celle-ci est plutôt fréquenté par les locaux. Les plages de Playas Del Este sont comparables à celles de Varadero en terme de beauté.

 

Lire aussi: Cuba, La Havane et Varadero

Lire la suite

Les meilleurs mois pour voyager

 

 

Meilleur mois 2 2

 

 

Où aller et quand partir…?

 

Chaque mois se prête à une destination quelque part dans le monde. Il s’agit de vérifier le climat durant le mois choisi et de s’assurer de ne pas tomber durant la saison des pluies ou durant le temps des ouragans par exemple... Je vous donne ici quelques idées de destination et les meilleurs mois pour partir selon moi.

 

Les mois que je préfère partir et leurs destinations :

 

Septembre : La rentrée scolaire, le retour au calme, la baisse des prix! Voilà pourquoi le mois de septembre est l’un de mes mois favoris pour partir en voyage. De plus, en septembre, on a plusieurs choix de destination.  Certains pays asiatiques comme la Chine, les pays de l’Afrique et tous les pays européens sont normalement confortables pour la visite. Le mois de septembre est idéal aussi pour voyager partout aux États-Unis et au Canada. Il peut-être aussi envisageable de se rendre dans les Caraïbes malgré le début de la saison des ouragans. On dit que les mois qui finissent en «RE» sont à risque pour les ouragans mais, tant qu’à moi, je craints plus le mois d’octobre et  le mois de novembre à ce niveau…

 

Décembre :  Quoi de mieux que d’aller se faire un petit «suntan» juste après avoir passé le mois le plus lourd du monde… NOVEMBRE!!! Il faut préciser qu’il est mieux de partir au début du mois de décembre si on ne veut pas payer une fortune durant le temps des fêtes! Normalement en décembre, je me rends à Cuba pour vraiment pas cher!

 

Janvier : L’un des mois les plus froids de l’hiver au Québec… le mois de janvier se retrouve donc sur ma liste pour cette raison. Toutes les destinations sud sont un bon choix selon moi pour le mois de janvier. Il est vrai qu’il peut avoir quelques fronts froid en Floride et à Cuba mais s’il le faut, descendez plus au sud encore! Costa Rica, Panama, Équateur, Nicaragua, Bélize…

 

Février : C’est un peu pour les mêmes raisons que janvier que février se retrouve sur ma liste. De plus, en février l’hiver perdure déjà depuis trop longtemps. Il est grand temps d’aller se ravitailler en vitamine «D» sous le soleil des tropiques. Les pays du sud ont toujours la cote pour les mois d’hiver. Je suis allé aussi en Thaïlande en février et j’ai eu que du beau temps.

.

Avril :  La fin du «springbreak»!!! Dès le premier avril, le congé du printemps qui touche tous les étudiants des États-Unis à un certain moment durant le mois de mars (dépendant de l’état) est officiellement terminé! Ces jeunes étudiants ont remplient les hôtels du sud durant les dernières semaines à faire la fête! L’offre et la demande étant ce qu’elle est, ceci engendre la hausse des tarifs dans les hôtels et le coût des billets d’avion.  En avril, la tempête est finalement passée et le calme revient en même temps que les prix abordables. Voilà un bon mois pour voyager!

 

Juin : J’adore partir durant le mois de juin en Europe car la saison touristique ne bat pas encore à son plein et la température se prête parfaitement à la découverte. Contrairement au mois de juillet par exemple, qui tombe directement dans les vacances scolaires d’été, où les villes touristiques débordent de mondes et où la chaleur est accablante à certains moments. Le mois de juin est beaucoup plus confortable à mon avis. L’Italie, le Portugal et l’Espagne sont entre-autre des destinations idéales pour le mois de juin.

 

Voilà les 6 meilleurs mois de l’année pour partir en voyage selon moi! Cela n’empêche pas de faire d’excellents voyages durant le reste de l’année bien sûr! ;)

Backpacker helper

 

Lire aussi: Quand je me suis fait arnaquer en Thaïlande

Lire aussi: Quand j'ai décidé de tout vendre pour voyager

Lire la suite

Mon interview avec Geoploria

 

Mon interview avec Geoploria ici

Quand j'ai décidé de tout vendre pour voyager...

 

L’appel à l’aventure

En 2005, j’avais une petite maison, un grand terrain, une voiture, un emploi et tout ce dont j’avais besoin. Mais il me manquait quelque chose. Quelque chose que j’avais le goût de vivre, qui me rendais fébrile juste à y penser et qui sans doute, était plus important que tout le reste quand on connait la suite… Ce petit quelque chose se nommait : l’aventure!

J’ai donc décidé de démissionner de mon travail, de vendre ma maison et ma voiture pour partir vers l’inconnu. Choses faites, je me suis aussitôt acheté un billet d’avion aller-simple seulement. Ce geste à lui seul, me procura un sentiment de pur liberté.  Mon choix s’est arrêté sur la Floride comme première destination car j’y étais déjà allé en 1998, avec 1000$ en poche, durant la crise du verglas (au Québec) pour me trouver du travail et essayer de passer l’hiver au chaud…  J’avais duré 2 mois! Pas si mal pour le jeune homme de 18 ans que j’étais, surtout que je ne parlais pas encore l’anglais… Mais revenons à 2005.

J’avais prévu atterrir à Miami et me rendre dans une auberge de jeunesse qui s’appelait «Banana bungalow Hostel» à South Beach mais, cette dernière a fermée les portes durant mes préparatifs. J’ai alors trouvé un plan de secours qui s’est avéré être une auberge de jeunesse à Fort Lauderdale. The Beach Hostel! 

Lire la suite

Mon expérience avec Sinorama

 

 

Groupe Organisé, les pours et les contres

Mon expérience avec Sinorama

 

Je reviens d’un voyage en groupe organisé en Chine avec l’agence de voyage Sinorama. C’est un voyage qui est assez abordable pour cette destination quand on réserve avec cette agence. Mais attention! Bien que j’aie passé un très beau voyage en Chine, il y a un prix à payer pour avoir ce forfait à si bon marché…

Les agences ont des prix de groupe dans les grands hôtels bien entendu, ce qui est très bénéfique pour nous. Ils ont probablement aussi des prix avantageux dans les restaurants. J’ai moi-même essayé  de «booker» ce voyage, avec les mêmes Hôtels que Sinorama nous offres dans leur programme et je peux vous assurer qu’avec le vol aller-retour, les entrées aux musées et aux sites touristiques, les chambres d’hôtel  5 étoiles et les repas au restaurant pour 15 jours, on dépasse  amplement le 1999$ ou le 2299$ que Sinorama nous demandes!  J’ai entendu dire aussi que le gouvernement Chinois subventionnait Sinorama pour favoriser le tourisme en Chine. En d’autres mots, le gouvernement Chinois paye une partie de votre voyage, ce qui est très bien aussi… Mais en quoi bon je me trouve à me plaindre…?

-Les hôtels sont souvent loin du centre-ville, très loin. Les villes comme Pékin et Shanghai sont tellement immenses que vous pouvez rouler en autocar durant 1h30 en ligne droite et vous n’aurez pas encore quitté la ville. Le trafic y est constant et les métros débordent. Oui oui, c’est un 5 étoiles,  j’en conviens,  mais en ce qui me concerne, j’aurais préféré un hôtel 4 étoiles mais plus centré. Ce qui permettrait de pouvoir aller se promener durant les temps libres le soir et de ne pas gaspiller des heures précieuses dans le trafic. Parce que du temps libre avec Sinorama, il n’y en a pas! Toutes ces heures sont perdues dans le trafic entre l’hôtel et le centre-ville.

-Il y a aussi les restaurants qui ne sont pas toujours situés à des endroits stratégiques… Un soir dans la ville de Hangzhou, nous avons littéralement fait trois heure de route aller-retour durant l’heure de pointe pour aller manger dans un restaurant que Sinorama nous avait choisi complètement à l’autre bout de la ville…

-Les attrapes touristes sont omniprésentes dans le programme de Sinorama et elles ne sont pas toujours inscrites sur le programme de la journée. Les guides locaux semblent percevoir un pourcentage sur les achats que font les touristes qu’ils amènent sur place. J’imagine que c’est une autre des raisons pourquoi les forfaits de Sinorama ne sont pas trop dispendieux. J’admets que certaines attrapes peuvent être intéressantes si vous avez envie de visiter une fabrique de jade, une fabrique de soie etc… Mais moi personnellement, j’aurais préféré avoir eu des« timings» moins serrés et avoir eu plus de temps pour visiter les villes en profondeur, en sortant des sentiers battus pour connaître la vraie Chine que de perdre un avant-midi dans une fabrique artificielle à attendre que tous les membres du groupe aient fini de faire leurs achats à des prix exorbitants…  Je me rappelle d’une journée, dû à un vol interne annulé, nous avons eu que deux heures de sommeil mais notre guide a quand même insisté pour nous faire réveiller à 6 :00 du matin pour qu’on ait le temps de se rendre dans l’une de ces fameuses attrapes touristes avant de débuter la journée… Ouff, nous ne l’avons pas trouvé très drôle!

Mais cela dit, malgré tout,  je dirais que je recommande quand même les forfaits de groupe en Chine avec Sinorama. La Chine étant un pays qui était hautement communiste et fermé il n’y a pas si longtemps, elle n’est pas très adaptée pour les touristes du genre «backpacker». La barrière linguistique est énorme, peu de gens parle l’anglais, les panneaux sont souvent inscris qu’en mandarin, il peut-être assez difficile de se retrouver et de planifier un itinéraire sur place. Je ne dis pas que c’est impossible, mais avec les prix plus qu’abordables que Sinorama peut offrir, plus la tranquillité d’esprit de se faire conduire d’un endroit à un autre sans se soucier de trouver son chemin, ça vaut pour quelque chose. Je ne suis pas du genre groupe organisé habituellement, mais je tenais à essayer au moins une fois ce genre de voyage  et je crois que j’ai choisi le bon pays pour le faire.

Backpacker Helper

 

Lire aussi: La Chine et les Chinois, le choc culturel...

Lire la suite

Vol retardé, Indemnité!

 

 

Avion logo 2Indemnité

Saviez-vous que vous avez droit à une indemnité monétaire sur un retard de vol de plus de 4 heures? Bien que les horaires de vol ne sont jamais garantis, la responsabilité de la compagnie aérienne relativement à votre transport est régie par la convention de Montréal incorporée dans la législation canadienne par la loi sur le transport aérien, R.S.C. 1985, C-14. Dans les circonstances de mon histoire à l'aéroport de Venise, conformément à la distance du vol et du réacheminement de ma destination qui est de plus de 4 heures de retard comparé au vol initial, (28 heures de retard dans mon cas) j’ai eu droit à une indemnité équivalent à 830$ CAD (600 Euro) qui m’a été versé par chèque. C’est quand même bien payé je dois l’admettre à première vue… Mais pensez aux heures interminables d'attentes, les complications pour se faire loger, le transport, revenir à l'aéroport le lendemain, se faire octroyer un nouveau vol (pas toujours évident), les retards à destination qui vous empêche de profiter ce que vous aviez de prévu etc... Un vol annulé peut impliquer beaucoup de désagrément je vous en conjure! Je ne souhaite ça à personne mais si ça vous arrive, j'espère pour vous que vous serez dans un grand aéroport achaladé où il y aura plus d'une option pour relocaliser les 400 passagers. (Sachez que s'il s'agit d'un retard causé par la météo, la compagnie aérienne n'est pas tenue responsable).

 

Venise, juin 2015. Vol annulé.

Dans mon cas, le tout s'est déroulé à l'aéroport de Venise qui est loin d'être l'un des plus grand aéroport... Les vols en direction de Montréal ne sont pas monnaie courante. Et les Hôtels dans les alentours de l'aéroport son assez vite rempli quand il s'agit de loger tous les passagers d'un Boeing 747 dont le vol a été annulé. La gestion pour relocaliser 400 passagers (Transport, Hôtel, Vol de remplacement...) n'est pas évidente selon toutes vraisemblances...  Bref, J'ai subi 14 heures d'attente à l'aéroport avec mes bagages avant d'obtenir un transport pour me conduire à l'hôtel qu'ils ont réussi à me dénicher en périphérie de Venise... Patienter jusqu'au lendemain pour savoir quel serait mon vol de retour, par quel pays j'allais faire escale et savoir quand j'allais revenir chez moi...  Enfin, avec 28 heures de retard et une escale à Paris, j'ai enfin atteri à Montréal.

Backpacker Helper

 

Lire aussi: Comment organiser une voyage réussi en 15 points

 

 

Lire la suite

Comment organiser un voyage réussi en 15 points

20151013 191819 222

 

Checklist:

 

1. Choisir une date de départ et vérifier le climat

Certaines personnes choisissent leur destination sans même penser à consulter le climat durant le séjour prévu.  N’oubliez pas que lorsque c’est l’été chez vous, c’est peut-être l’hiver ailleurs. Et que dans presque tous les pays chauds, il y a la saison des pluies, les moissons, la saison des ouragans, des chaleurs intenses qui peuvent rendre la visite désagréable etc…  Il est primordial de faire des vérifications avant de «booker» votre voyage pour ne pas avoir de mauvaises surprises.

 

 

 

 

2. S’informer des visas et des vaccins nécessaires

Plusieurs pays exigent un Visa pour entrer sur leur territoire même s’il s’agit d’un voyage de plaisance. Parfois un ou des vaccins peuvent être nécessaires afin de séjourner à l’étranger et votre carnet de vaccin vous sera alors demandé par les douaniers au risque de vous voir refuser l’entrée. Dans certains pays, votre passeport doit être encore valide pour au moins 6 mois après la date d’entrée pour pouvoir y pénétrer. Pour les Canadiens, les exigences et les conditions pour tous les pays, sont accessibles sur : http://voyage.gc.ca/voyager/avertissements

 

 

 

 

3. S’informer des conflits politiques actuels

Encore une fois, ces informations sont assez importantes avec le nombre de conflit et d’attentat qui augmente chaque année.  Ces infos sont aussi accessibles par le lien ci-haut mentionné et sont mis à jour régulièrement. Sinon il y a la télévision et les journaux… Pour les Français, ces infos sont aussi accessible sur : http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/

 

 

 

 

4. Magasiner le billet d’avion

Le meilleur temps pour acheter son billet d’avion est normalement entre 2 à 3 mois avant le départ. Il faut vérifier plusieurs fois en ligne sur vos sites préférés avant de «booker». Les prix varient de jour en jour, c'est un peu comme jouer à la bourse. Quand vous trouvez un billet à un prix qui semble raisonable pour vous, achetez-le tout de suite! Durant les prochains jours, ce prix risque d'augmenter mais, il peut aussi descendre comme à la bourse... Assez dur à prévoir! Plus que vous êtes flexibles sur vos dates mieux seront vos chances de payer à faible prix. Sachez aussi que les vols de fin de semaines sont souvent plus dispendieux. Pour les vols à multi-destinations, voir plus bas…

 

 

 

 

5. Planifier l’itinéraire stratégiquement

Il est rare que l’on se rendre dans un pays pour ne visiter qu’une seule ville quand on voyage en formule sac à dos. Alors il faut identifier les villes que vous désirez visiter durant votre voyage dans le pays choisi. Parfois il vous faudra prévoir prendre le train, l’autobus, le bateau et souvent même l’avion entre les villes. Il est bien de savoir que plusieurs pays sont desservis par des compagnies aériennes locales que l’on appelle «Low cost airlines». Il s’agit de compagnies aériennes qui offrent des vols internes à faible coût comme le nom le dit. Pour ma part, je réserve toujours mes billets d’avion internes avant le départ sur les sites web des compagnies «low cost» pour m’assurer une place. Pour ce qui est des billets de train et d’autobus, je réserve sur place car les départs sont assez fréquents et les places  sont rarement épuisées.

Dans la planification de l’itinéraire, il faut éviter de repasser sur nos pas pour économiser du temps et de l’argent. Parfois on fait une loupe pour revenir au point de départ à la fin du voyage pour ainsi reprendre l’avion, parfois on fait une ligne droite pour prendre l’avion de retour d’un autre aéroport qui se trouve peut-être même dans un pays voisin. Tout est possible. Dans ce cas, vous allez devoir réserver un vol à multi-destination au préalable. Ce qui se fait très facilement à partir de votre site préféré. Par contre, n’intégrez jamais les vols internes dans le trajet multi-destinations. Comme mentionné plus haut, utilisez les compagnies locales «low cost» pour ce genre de vol.

 

 

 

 

6. Réserver les hôtels, Guesthouses, Hostels, Auberges…

Les choix d’hôtels sont immenses. Il y en a pour tous les goûts et pour tous les prix. Il existe beaucoup de sites web destinés à la réservation de chambre partout dans le monde. Ces sites sont souvent très bien structurés, fiable et plaisant à utiliser. Parfois, grâce à l’annulation gratuite, je commence à réserver mes hôtels avant même d’acheter mon billet d’avion. De cette façon, j’ai plus de chance de faire un bon coup au niveau du rapport qualité prix et de la bonne position géographique de l’hôtel. Durant les hautes saisons ou les évènements spéciaux, les chambres sont réservées plusieurs mois à l’avance. Comme par exemple, à Rio de Janeiro durant le Carnaval, les chambres sont réservées à 90% 5 à 6 mois avant l’évènement… Donc pour les retardataires, on prend ce qui reste!

 

 

 

 

7. Se procurer une assurance voyage

Si vous n’êtes pas déjà assuré avec votre employeur ou votre carte de crédit, il vaut mieux se procurer une assurance voyage pour partir l’esprit tranquille afin d’éviter les cauchemars monétaires en cas de pépin. Les coûts peuvent devenir rapidement très significatifs pour un court séjour à l’hôpital à l’étranger. Il faut magasiner votre assurance car les prix diffèrent drôlement d’une compagnie d’assurance à l’autre…

 

 

 

 

8. Se procurer la monnaie du pays

Avant de partir, il est primordial de se procurer de l’argent (en petite et grosse coupure) du pays visité. Pour ma part, je ne quitte jamais sans l’équivalent de 300-350$ CAD convertit en monnaie local. Ceci me permet d’être libre dès l’atterissage, de me payer un taxi jusqu’à mon hôtel, de manger et d’être autonome pour quelques jours sans avoir à me soucier de trouver une banque. Par la suite, je ne retire jamais plus que l’équivalent de 300$ CAD à la fois dans les guichets ATM ou les banques. De plus, je garde une partie de cette somme dans le coffre-fort de ma chambre. Je trimbale rarement plus que l’équivalent de 100$ CAD sur moi afin de minimiser les dommages en cas de vol ou de perte…

 

 

 

 

9. Prendre en photo son passeport et se l’envoyer par email

Il est prévoyant de prendre en photo son passeport, carte d’identité, permis de conduire et s’envoyer le tout par email. En cas de pépin, il sera plus facile de vous identifier à votre ambassade.

 

 

 

 

 

10.  Adresse de l’ambassade

Avant de partir, j’imprime en petit format  l’adresse et le numéro de téléphone de l’ambassade du canada dans le pays visité et j’insère ce papier en lieu sûr dans mon porte-monnaie. Parfois, encore mieux, j’essaie même de mémoriser l’adresse. De cette façon, peu importe ce qui arrive (vol ou perte de tous vos biens, conflit avec des policiers corrompus, etc...) vous pouvez sauter dans un taxi et donner l'adresse de votre ambasade... On ne souhaite pas que ça arrive, c'est seulement une précaution ;)

 

 

 

 

11.  Envoyer un courriel de votre itinéraire

Que ce soit à votre famille, un ami(e) ou conjoint(e), envoyez un courriel du trajet que vous avez planifié. Dates, Villes, Vols, Train, voiture de location… On ne veut pas que ça arrive encore une fois mais, ça peut accélérer les recherches…

 

 

 

 

12.  Aviser votre institution bancaire

Certaines institutions bancaires peuvent désactiver votre carte de débit lorsque vous effectuez un retrait à l’étranger simplement parce qu’ils vont juger que la transaction n’est pas dans vos habitudes ou que le pays d’où provient la transaction est sujet aux fraudes… Donc pour éviter ce genre de situation, avisez votre banque que vous allez séjourner à l’étranger. Il est possible de le faire en ligne sur le site de votre institution. Malgré cela, il vaut mieux avoir un plan B en cas de souci. Une carte de crédit ou une deuxième carte de débit peut faire l’affaire.

 

 

 

 

13.  Imprimer une table de conversion

Il est parfois difficile de se retrouver avec la conversion de la monnaie quand on est en train de se marchander un item dans un magasin par exemple… J’ai donc pris l’habitude d'imprimer  format petit, une table de conversion de la monnaie du pays à jour que j’insère dans mon porte-monnaie. Exemple : 1,00 CAD=27,50 THB - 20,00 CAD=550,75 THB - 50,00 CAD=1377,25 THB… Ceci aide à me donner une idée assez précise du montant exact que je m’apprête à payer pour l’item convoité.

 

 

 

 

14.  Stationnement à l’aéroport

Prévoyez où vous aller stationner votre voiture durant votre voyage. Si votre vol est tôt le matin, l’une des meilleures solutions est de prendre une chambre d’hôtel la veille, près de l’aéroport avec stationnement et navette inclus dans le prix de la chambre. (Environ 99$ pour une semaine et 119$ pour 2 semaines, stationnement et transport inclus). De cette façon, aucun stress  le matin pour se rendre à l’aéroport car vous y êtes déjà (en 5 ou10 minutes), pas de trafique et en cas de tempête hivernal, vous n’avez rien à craindre…

 

Si vous décidez de stationner votre véhicule à l’aéroport, il est préférable alors de faire imprimer un bon de réduction en ligne avant de partir ce qui vous fera économiser un peu. (ex : Park’N’Fly font ce genre de rabais…). Sinon, il y a Econoparc qui eux vous donne un rabais en ligne seulement par le fait de payez à l'avance sur le site internet. Le «Parking no 5» (P5) est très bien situé. Environ 79$ pour 7 jours).

Si vous avez un parent ou un ami(e) pour vous y conduire, tant mieux pour vous! :)

 

 

 

 

15.  Préparer son sac à dos intelligemment

Tout dépend de votre destination, des climats rencontrés et de la durée de votre voyage. Comme par exemple, si vous allez dans un pays comme le Costa Rica où l’on peut retrouver différents climats dans le même pays, il faut préparer son sac en conséquence… Le but est que votre sac à dos soit le plus léger possible pour éviter les frais de transport et que le poids de votre sac ne soit pas nuisible durant votre voyage, car ce sac, vous allez l’avoir sur vos épaules à quelques reprises… Comme par exemple une fois en Thaïlande, en seulement une journée, j’ai dû prendre le train, l’avion, l’autobus, le bateau et le taxi afin de me rendre à destination et ce, sans compter le temps de marche… J’étais assez content d’avoir opté pour un bon sac à dos et d’avoir fait en sorte qu’il soit le plus léger possible. On s’entend pour sire que ce genre de voyage ne se fait pas avec une valise… La valise, c’est pour les tous inclus ou les voyages d’affaire!

Si vous avez une ou plusieurs escales avant d’arriver à destination, il est recommandé de mettre une trousse de secours dans votre bagage à main (Carry-on) qui vous permettra de vous dépanner au moins un jour.  Malheureusement, il arrive trop souvent que votre bagage n’arrive pas à destination en même temps que vous. Surtout si l’escale est de courte durée. Si vous avez dû courir dans un aéroport pour prendre votre vol de connexion, dites-vous qu’il est fort possible que votre sac à dos ne soit pas dans la soute à bagage à temps… Dans ce cas, rendu à destination, rendez-vous tout de suite au bureau de la compagnie aérienne qui se trouve normalement près des carrousels à bagages. Ils vont être en mesure de vous dire où se trouve votre bagage et quand il arrivera. Si le pire est arrivé, il vous restera alors juste à donner l’adresse de votre hôtel pour la livraison et patienter…

 

Bon voyage!!

 

 

Écrit par: Backpacker helper

 

www.backpackerhelper.com

Lire la suite

Voyage en solo, Planifier son itinéraire

Portugal 2014 678

 

Planification, recherche, organistaion...

Il n'y a rien de très sorcier à organiser un itinéraire. C'est l'une des parties la plus excitante je dirais même... Tout d'abord, il faut identifier le ou les pays que vous désirez visiter dans un même voyage (quel climat recherchez-vous, culture, cuisine?...). Ensuite, il faut bien sûr choisir les villes dans lesquelles vous séjournerez dans cedit pays. Et pour finir, il faut identifier vos incontournables dans chaque région et déterminer le temps que vous séjournerez dans chacune des villes. À ce stade, vous allez être en mesure de tracer votre itinéraire de façon stratégique.

Lorsqu'on voyage seul, il est important de faire des vérifications au sujet des auberges ou hôtel avant de réserver. Il est bien de préconiser les auberges fréquentés par les voyageurs en solo. Il est plus facile de rencontrer des gens dans ce type d'endroit que dans un hôtel famillial par exemple. Ce n'est pas obligatoire non plus, il est possible de rencontrer des gens assez facilement dans les pays touristiques. Au restaurant, près des attraits touristiques, dans les bar et bistros, dans les Pubs irlandais et même dans les rues. Il m'est arrivé de rencontrer quelqu'un juste comme ça en marchant sur le trottoir qui voyageait seul aussi... De plus, aussi étonnant que cela puisse paraître, d'après mon expérience personnelle et mes propres statistiques, j'ai remarqué que la gente féminine était plus nombreuse à voyager seule. Elles ont le courage de voyager en solo et c'est certainement plus facile pour eux de se faire aborder par d'autres voyageurs ou par les locaux... Ce qui est quand même appréciable pour la gente masculine qu'on se le dise ;) En voyageant seul, on est plus porté à s'ouvrir et à aller vers les gens (que ce soit homme ou femme) et souvent, ça fait de très belles rencontres qui sont hyper intéressantes.

Avant de partir, il vaut mieux photographier son passeport, permis de conduire, carte ou papier d'assurance voyage et de vous envoyez tout cela sur votre propre email. Il sera plus facile de vous identifiez à vôtre embassade en cas de pépin si vous avez perdu vos documents... Avant d'acheter votre billet d'avion, allez jeter un coup d'oeil sur http://voyage.gc.ca/voyager pour savoir s'il y a un avertissement au niveau des conflits politiques, les attentats ou les épidémies dans le pays choisi. Assurez vous aussi que vous avez le visa et les vaccins nécessaires pour entrer dans ce pays.

Backpacker helper

Planifier son itineraire

 

Lire aussi: Quelle carte utiliser en voyage, débit ou crédit?

Lire aussi: Comment organiser un voyage réussi en 15 points

Lire la suite