Chine

Mon expérience avec Sinorama

 

 

Groupe Organisé, les pours et les contres

Mon expérience avec Sinorama

 

Je reviens d’un voyage en groupe organisé en Chine avec l’agence de voyage Sinorama. C’est un voyage qui est assez abordable pour cette destination quand on réserve avec cette agence. Mais attention! Bien que j’aie passé un très beau voyage en Chine, il y a un prix à payer pour avoir ce forfait à si bon marché…

Les agences ont des prix de groupe dans les grands hôtels bien entendu, ce qui est très bénéfique pour nous. Ils ont probablement aussi des prix avantageux dans les restaurants. J’ai moi-même essayé  de «booker» ce voyage, avec les mêmes Hôtels que Sinorama nous offres dans leur programme et je peux vous assurer qu’avec le vol aller-retour, les entrées aux musées et aux sites touristiques, les chambres d’hôtel  5 étoiles et les repas au restaurant pour 15 jours, on dépasse  amplement le 1999$ ou le 2299$ que Sinorama nous demandes!  J’ai entendu dire aussi que le gouvernement Chinois subventionnait Sinorama pour favoriser le tourisme en Chine. En d’autres mots, le gouvernement Chinois paye une partie de votre voyage, ce qui est très bien aussi… Mais en quoi bon je me trouve à me plaindre…?

-Les hôtels sont souvent loin du centre-ville, très loin. Les villes comme Pékin et Shanghai sont tellement immenses que vous pouvez rouler en autocar durant 1h30 en ligne droite et vous n’aurez pas encore quitté la ville. Le trafic y est constant et les métros débordent. Oui oui, c’est un 5 étoiles,  j’en conviens,  mais en ce qui me concerne, j’aurais préféré un hôtel 4 étoiles mais plus centré. Ce qui permettrait de pouvoir aller se promener durant les temps libres le soir et de ne pas gaspiller des heures précieuses dans le trafic. Parce que du temps libre avec Sinorama, il n’y en a pas! Toutes ces heures sont perdues dans le trafic entre l’hôtel et le centre-ville.

-Il y a aussi les restaurants qui ne sont pas toujours situés à des endroits stratégiques… Un soir dans la ville de Hangzhou, nous avons littéralement fait trois heure de route aller-retour durant l’heure de pointe pour aller manger dans un restaurant que Sinorama nous avait choisi complètement à l’autre bout de la ville…

-Les attrapes touristes sont omniprésentes dans le programme de Sinorama et elles ne sont pas toujours inscrites sur le programme de la journée. Les guides locaux semblent percevoir un pourcentage sur les achats que font les touristes qu’ils amènent sur place. J’imagine que c’est une autre des raisons pourquoi les forfaits de Sinorama ne sont pas trop dispendieux. J’admets que certaines attrapes peuvent être intéressantes si vous avez envie de visiter une fabrique de jade, une fabrique de soie etc… Mais moi personnellement, j’aurais préféré avoir eu des« timings» moins serrés et avoir eu plus de temps pour visiter les villes en profondeur, en sortant des sentiers battus pour connaître la vraie Chine que de perdre un avant-midi dans une fabrique artificielle à attendre que tous les membres du groupe aient fini de faire leurs achats à des prix exorbitants…  Je me rappelle d’une journée, dû à un vol interne annulé, nous avons eu que deux heures de sommeil mais notre guide a quand même insisté pour nous faire réveiller à 6 :00 du matin pour qu’on ait le temps de se rendre dans l’une de ces fameuses attrapes touristes avant de débuter la journée… Ouff, nous ne l’avons pas trouvé très drôle!

Mais cela dit, malgré tout,  je dirais que je recommande quand même les forfaits de groupe en Chine avec Sinorama. La Chine étant un pays qui était hautement communiste et fermé il n’y a pas si longtemps, elle n’est pas très adaptée pour les touristes du genre «backpacker». La barrière linguistique est énorme, peu de gens parle l’anglais, les panneaux sont souvent inscris qu’en mandarin, il peut-être assez difficile de se retrouver et de planifier un itinéraire sur place. Je ne dis pas que c’est impossible, mais avec les prix plus qu’abordables que Sinorama peut offrir, plus la tranquillité d’esprit de se faire conduire d’un endroit à un autre sans se soucier de trouver son chemin, ça vaut pour quelque chose. Je ne suis pas du genre groupe organisé habituellement, mais je tenais à essayer au moins une fois ce genre de voyage  et je crois que j’ai choisi le bon pays pour le faire.

Backpacker Helper

 

Lire aussi: La Chine et les Chinois, le choc culturel...

Lire la suite