Europe de l'Est

Trip en Europe de l’Est

 

Voici mon itinéraire pour visiter 9 magnifiques villes d’Europe, dans 6 Pays différents, en 16 jours.

 

 

Vienne, Autriche

Arrivée à Vienne en Autriche à 9h du matin (heure de Vienne) après un vol direct de nuit d’environ 8h, en provenance de Montréal. Une nuit complètement inexistante car, c’était le jour quand nous sommes parties de Montréal et ce l'était encore quand nous sommes atterris à Vienne en Autriche, en ce beau matin ensoleillé…

Vien batisse

L’aéroport de Vienne est relié au centre-ville par le train et le trajet prend seulement 16 minutes top chrono. En débarquant du train, dans une station au look futuriste, nous avons constaté qu’il y avait des casiers gratuits, disposés aux voyageurs qui souhaitent entreposer leur sac à dos, afin de partir à la découverte de la ville de façon plus allégée. J'ai trouvé cela plutôt sympathique comme accueil considérant que notre check-in n'était pas avant 15h00. 

Nous sommes donc partis à la découverte de Vienne les épaules légères.

Vien musee 2

Saviez-vous que l’eau qui s’écoule des robinets de Vienne est l’une des plus pure au monde?

En effet, l’eau de la ville de Vienne est littéralement de l’eau de source. Elle prend 36 heures à descendre des Alpes autrichiennes jusqu’à votre robinet, sans avoir recours à aucun système de pompage. De l’eau de source limpide et de qualité à la portée de tous!

Vienne m’a surpris par sa propreté. Les trottoirs et les endroits publics sont d’une propreté déconcertante. Les viennois on de la classe, les viennois sont fières. Pour une simple promenade avec le chien, ils se vêtissent pour la parade de mode. De quoi faire rougir un mannequin dans un défilé de Jean-Paul Gaultier. Et pour en ajouter, ils ont de bels gênes ces autrichiens… un très beau peuple!

Vien chateau

Une chose par contre qui nous a un peu déçus à Vienne, c’est le nightlife! Nous ne sommes pas des gens qui veulent faire la fête toute la nuit mais, on apprécie quand même quand il y a un certain engouement dans un quartier précis, un centre ou sur une rue piétonnière par exemple, pour aller dîner/souper ou prendre un verre. Nous n’avons malheureusement rien trouvé à ce niveau-là.

Cependant, nous avons quand même trouvé de bons endroits fréquentés par les viennois. Comme un «skybar» au décor séduisant, nommé le Dachboden situé au 8ième étages du « ­­­­­­25hours Hotel », avec une belle vue sur Vienne.

Situé dans un petit marché extérieur dans le quartier Leopoldstadt, nous avons fait la découverte par pur hasard d'un restaurant qui a été un coup de cœur pour nous; le Mochi Ramen Bar. Un petit trésor caché. On aime ça tomber sur des places comme ça!

Pour avoir un vaste choix de restaurants et de produits locaux, vous devez vous rendre au «Naschmarkt» qui est selon moi un incontournable. Il est situé dans le quartier Freihaus. Il s'agit d'un marché disposant de deux grandes allées; l'une proposant des restaurants de toutes sortes et l'autre des produits du terroir, des fruits et légumes, des babioles etc...

Vien fruit

 

Une autre chose que j’ai particulièrement apprécié à Vienne, c’est les vins autrichiens! Plus précisément, un cépage de vin blanc qui était pour moi inconnu jusqu’ici : «Le Grüner Veltliner». Mon cépage de l’heure!

Le transport en commun et Uber

Uber est toujours disponible à Vienne pour le moment (septembre 2019) mais, il a été banni à Budapest en Hongrie, voir plus loin…

Il semble y avoir un bon système de transport en commun mais, mis à part le train entre l’aéroport et le centre-ville, nous avons utilisé Uber et nos jambes pour tous nos déplacements à Vienne.

Nous avons logé au Prater & Center Apartment mit eigener Terrasse près du parc d’amusement Prater, dans le quartier Leopoldstadt.

Bratislava, Slovaquie

À seulement 1h en train ou en bus à partir de Vienne, se trouve la ville de Bratislava en Slovaquie. Nous avons opté pour le bus (flexibus) car il était beaucoup moins dispendieux que le train. Nous avons logé au Brickyard Hostel dans une chambre privée avec salle de bain privative à seulement quelques minutes de marche de la vieille ville.

Brat center

Brati ruelle paint

Bratislava se visite très bien en une journée. On peut déambuler sur les rues piétonnières, relaxer sur la place centrale (Hlavné Namestie en slovaque). On peut ensuite dévaler la grande allée (Hviezdoslavovo Namestie) jusqu’au château de Bratislava...

 

Brat chateau

Lors de votre promenade dans la vieille ville, vous remarquerez des statues insolites qui ornent les rues. Bratislava se démarque par ses œuvres d’arts. La préférée de bien des voyageurs et la plus populaire est la statue «Man at Work». Elle représente un travailleur communiste nommé Cumil sortant d’une bouche d’égout pour contempler le paysage ou, pour regarder sous les jupes… à vous d’en juger. On dit que si vous lui touchez la tête, Cumil peut réaliser vos vœux.

Brat man at work

Côté culinaire, il faut essayer un met typiquement slovaque appelé bryndzové halusky. Il se compose de pâte de pomme de terre (de type gnocchi) et de fromage de brebis. Le tout parsemé de lardon salé (bacon). Très copieux!

Brati hd

Bryndzové halusky (à droite)

Un peu à l’écart de la vieille ville, nous avons trouvé une excellente microbrasserie nommé Frabrika The Beer Pub que je conseille vivement. Ils ont un choix de vin à rendre jaloux tous les bars à vins. Il est situé au rez-de-chaussée de l’hôtel Le Loft. Atmosphère distingué, décore cosy.

Brati fab2

Brati fab 1

Budapest, Hongrie

Après 2h20 en bus, nous sommes arrivés à Budapest en Hongrie. Uber a été banni de la Hongrie donc, nous avons dû utiliser le tramway pour nous rendre à l’appartement. Un trajet si simple du point A au point B mais, le branle-bas de combat pour obtenir nos billets! Il s’est écoulé près de 55 minutes avant que l’on figure comment embarquer dans le tramway légalement. Force est de constater que la barrière linguistique est énorme en Hongrie. J’avais l’impression d’être à la recherche du fameux formulaire A-38 dans Astérix.

Buda parlement 2

 

 

La Cours Gozsdu

Enfin arrivée à la station Deàk Square tout près d’où se trouvait notre appart, dans le quartier Juif, nous constatons que nous sommes très bien placés. En effet, à deux coins de rue se trouve la Cours Gozsdu. L’un des endroits les plus animé de Budapest. Il s’agit d’un amas de bar à vin branchés, de restaurants, de pubs et de bistros érigés dans de petites ruelles piétonnières. Même en cas de pluie, l’ambiance est assurée dans la Cours Gozsdu. Un endroit vivant et branché.

Cours g

Buda airbnb ter

Vue de la terrasse de la chambre

 

Buda chateau

Le Bastion des Pêcheurs

L’un des plus beaux monuments de Budapest, le Bastion des Pêcheurs est le plus photographié par les touristes. Les sept tourelles symbolisent les sept tribus magyares de l’époque. Il est situé près de l’Église St-Mathias dans les hauteurs de Buda, ce qui offre une magnifique vue sur Pest et sur le parlement. Il faut savoir que la ville de Budapest est coupée en deux par le Danube. Donc Buda à l’ouest du Danube et Pest à l’est.

Buda bastion 1

Buda bastion 3

Les « Ruin Pubs »

Situé dans des immeubles désaffectés, souvent étalé sur plusieurs étages, les « ruin pubs » se sont multipliés depuis les dernières années à Budapest. Le concept est simple mais drôlement créatif. Les «ruin pubs» sont décorés à partir d’objet en grande partie récupérés. Il peut s’agir de vieux bains sur pattes, d'un piano, de la coutellerie ancestrale, de lampes antiques… en fait, tout est permis! Chaque pièce est doté d’un décor unique. Des artistes sont couramment invité à se produire sur scène. La musique peut différer d'une pièce à l'autre.

Selon la liste des meilleurs bars au monde du Lonely Planet, Le Szimpla Kert se retrouve en troisième position.

Bref, côté nightlife à Budapest, c’est un coup sûr!

Buda ruin 3

Buda ruin 1

Buda ruin 2

Zagreb, Croatie

Après un trajet d’environ 5h30 en bus, nous sommes arrivés dans la capitale de la Croatie. Pour moi au départ, Zagreb s’agissait d’un point d’entrée dans le pays où j’allais passer la nuit, afin de prendre possession d’une voiture de location pour continuer mon chemin. Néanmoins, Zagreb vaut quand même la peine d’être visité mais, ne pas s’y attardé plus que deux jours selon moi. Nous avons logé à Apartment Gollner où nous avons reçu un accueil chaleureux. Endroit très propre et bien équipé. Nous avons pu faire la lessive pour poursuivre notre voyage dans des vêtements propres.

Zag 1

J’ai eu un grand coup de cœur pour l’Église Saint-Marc-de-Zagreb. Elle a été construite au 13ième siècle. Son toit qui est revêtu de tuiles vernis, de différentes couleurs, en fait son style original et particulier.

Zag

Église St-Marc-de-Zagreb/Photo Backpacker Helper

 

Lotrščak Tower est une tour fortifiée datant du même siècle que l’église, qui servait à protéger la ville. Un canon y est toujours installé à l’étage et encore aujourd’hui, chaque jour à midi, un coup de canon retentit. Du haut de la tour, vous aurez une vue 360 sur la ville de Zagreb.

À Zagreb, il faut goûter au plat traditionnel local, la Strukli. Pour se faire, nous sommes allés au restaurant La Struk qui selon plusieurs habitants, offre la meilleure strukli. Ce plat peut ressembler à une lasagne gratiné à la première vue mais, il en est tout autre. Il est composé de pâtes farcies (de type dumpling) en sauce et garnie d’une épaisse couche de fromage fondu. Il y a différentes versions disponibles. Pour commencer, il faut choisir entre un fromage sucré ou un fromage salé? Ensuite les choix se multiplies;  truffle, citrouille, poivrons rôtis… Les plats de Strukli varient entre 25 et 35 kunas (5 à 7$ CAD).

Strukli 22

 

Parc National des Lacs de Plitvice

Prise de la voiture de location à Zagreb pour se diriger vers Le Parc National des Lacs de Plitvice. Après environ 2h de voiture, nous sommes arrivés à l’entrée numéro #2 des Lacs de Plitvice. En fait, nous voulions faire le parcours F à partir de l’entrée numéro #1 mais, nous avons passé tout droit. Donc, «just go with the flow», nous nous sommes stationnés à l’entrée numéro #2 qui se trouve un peu plus loin. Nous avons choisi le parcours H qui à mon humble avis, est assez complet…

Plit chute

Plit lac

Plit canard

J’avais fait beaucoup de recherche sur le net sans trop trouver néanmoins, pour savoir quel parcours emprunter pour en voir le plus possible en une journée. C’est pour cette raison que je vous fais part de ce parcours. Sachant que nous ne voulions pas s’éterniser durant deux jours comme certains le suggère, il nous fallait choisir un parcours un peu plus court. Le parcours H s’est avéré être le choix idéal. Vous n’aurez pas l’impression d’avoir manqué quelque chose et vous n'éprouverez pas le besoin d’y retourner le lendemain… Ça fait vraiment le tour en quelques kilomètres seulement! 

Plit chute 2

Plit 22

 

Nous avons logé au Guest House Stefanija qui se trouve en montagne. Il faut savoir qu’il n’y a aucun réseau pour la carte de crédit chez madame Stefanija et, elle ne parle pas un mot anglais... Je ne suis pas vexé par ce fait puisque, je suis voyageur dans son pays et c'est normal qu'elle parle sa langue. C’est à moi de faire des efforts et à m’adapter à son pays et à sa langue… Mais curieusement, Stefanija croyait dur comme fer que nous parlions le croate et ce, tout au long de notre séjour. Nous avions beau lui expliquer que nous étions francophone et que nous parlions aussi l'anglais mais pas le croate et pourtant, elle continuait son baratin en croate et elle nous contait littéralement sa vie! C'était un peu étrange... Elle est un peu barjo faut se le dire! Cependant, elle a quand même eu la bienveillance de m’offrir une bière froide en m’accueillant chez elle après cette grande journée à visiter les lacs. Juste avec ça elle m’a plu!

Sachez aussi que les nuits peuvent être assez fraîches en septembre dans la région de Plitvice et il n'y a pas de système de chauffage dans les chambres. Par contre, Stefanija à un bloc-chauffage portatif pour remédier à cela. Il suffit de lui mimer que vous avez froid et, elle vous l'apportera… ;)

Split, Croatie

Départ en voiture dès le lendemain pour la prochaine destination.  Après 2h et demi de voiture, nous atteignons la ville de Split. Nous avons logé à Appartment Dharma. Le stationnement publique se trouve à un coin de rue de l’immeuble en face de l’épicerie. 

J’ai apprécié la ville de Split pour ses inombrables ruelles médiévales étroites.

Split ruelle

En marchant sur la Riva au bord de la Mer Adriatique, on aperçoit inévitablement une entrée où tous les gens se précipitent. Il s’agit d’une entrée qui vous conduit tout droit aux galeries souterraines du Palais de Dioclétien et à la vieille ville. Une fois à l’intérieur du souterrain bondé de monde, vous découvrirez une panoplie de kiosques où l'on présente des expositions de sculpture et de peinture, des boutiques souvenirs etc. Le temps n’était pas au magasinage pour nous. Donc, nous avons continué notre chemin emporté par la foule jusqu’à remonter au niveau de la mer, de l’autre côté, où se trouvait la cathédrale Saint-Domnius et le Palais Dioclétien (duquel nous étions en dessous). C’est à partir de cet endroit entre-autre, que vous pourrez déambuler dans les ruelles médiévales de Split.

Split riva

Split palmier

Nous sommes montés au sommet du campanile de la cathédrale pour quelques kunas. L’équivalent de 3 dollars je crois. Celà en vaut la peine! Vous aurez une vue 360 sur la ville de Split.

Split vu de haut

Après un bon moment à arpenter les ruelles, nous sommes retourné sur la Riva pour relaxer en fin d’après-midi en enfilant 2 ou 3 apérol spritz… La Riva est animée et elle est remplie de resto-bar.

Split aperol

Plus tard en soirée, nous sommes retournés dans la vieille ville afin d’essayer de s’introduire sans réservation, à l’un des restaurants les plus réputés de Split; La Bokeria Kitchen and Wine Bar. Mission accomplie, nous avons choisi au menu, la gaspachio, le fromage burrata et la seiche au champignon, herbe et crème fraîche. C’était à la hauteur de nos attentes.

Mostar, Bosnie-Herzégovine

Après 2h et quart de voiture, nous sommes arrivés dans un pays majoritairement musulman, dans la magnifique ville de Mostar en Bosnie-Herzégovine. Les douanes se traversent assez facilement en voiture entre ces deux pays puisque, la Croatie est littéralement coupée en deux par la Bosnie. En effet, en 1699 lors du traité de Karlowitz, la région de Neum a été cédé à l’Empire ottoman pour permette à ces derniers d’avoir un accès à la mer. Depuis, Dubrovnik se retrouve séparé du reste de la Croatie. Donc dit exclave croate… Un peu différent que d’une enclave puisque la région de Dubrovnik n’est pas totalement entourée par une seule autre entité territorial, elle est bordée par la mer…

Most mosquee

Quand nous sommes arrivés à Mostar, nous avons vite fait de constater que les vestiges de la guerre de Bosnie étaient encore présents. Mais pour quelle raison? Est-ce que c’est pour ne pas oublier?  Par manque de budget? Pour le tourisme? Je n’ai pas bien compris mais, je dois avouer que c’est assez particulier de se promener à pied tout bonnement et de croiser des bâtiments abandonnés et cicatrisés par des éclats d’obus… ou encore, des bâtiment toujours opérationnel mais parsemés de trous de balles… Une autre époque qui n’est pas si lointaine finalement… La guerre de Bosnie était liée à l’éclatement de la Yougoslavie et aura fait près de 100 000 morts à elle seule. Majoritairement des civils. Elle s’est terminée en 1995 il y a bientôt 25 ans.

Most obus

Most tir

Mostar se visite très bien à pied en une journée. Vous pouvez même la visiter en excursion organisée à partir de Dubrovnik en autocar. Pour notre part, nous avons logés sur place pour prendre notre temps puisque nous avions toujours la voiture de location qui nous donnait cette libertée. Le coût de la vie étant assez bas en Bosnie (entk pour nous les canadiens), nous en avons profité pour louer un appartement de luxe pour seulement 100 mark convertible, soit l'équivalent de 75$ CAD ou 50 euro. La propriétaire était bien accommodante, je recommande : Luxury appartment Crystal.

Most pont jap

Most pont resto

L’attrait numéro un de la ville; le Stari Most… littéralement le ‘’vieux pont’’ en français. Il relie les deux rives qui sont séparés par l’un des fleuves les plus propres au monde. Aussi l'un des plus froid... Assurément, j’ai trempé les pieds et je n’ai pas tenu très longtemps! Par contre, il s’agit définitivement du plus beau fleuve que j’ai eu la chance de voir jusqu’à présent. L’eau est d’une clarté incroyable… un bleu-vert transparent. Elle provient des Alpes dinariques d’où sa température et sa propreté.

Most pont

Most eau

Le vieux pont, n’est pas si vieux en fait puisqu’il a été détruit par les forces croate durant la guerre de Bosnie mais, il a été reconstruit identique à son origine. Pierres taillées pièce par pièce avec les mêmes techniques de l’époque. De plus, certaines pierres de l’ancien pont, ont été récupérées au fond du fleuve afin de les utilisers pour rebâtir le nouveau. Il mérite donc de garder son nom; Stari Most.

La cuisine bosniaque

Pour connaître la cuisine traditionnelle bosniaque, il y a un restaurant typique au centre de la rue piétonnière qui se nomme Tirma-Irma où l’on y sert de bonnes assiettes de ćevapi. Il s’agit d’un plat formé de viande hachée et grillée en rouleau (agneau, bœuf…), de pain plat frais, de ajvar et de fromage frais. Un délice!

 

 

Dubrovnik, Croatie

Retour en Croatie, après 2h15 de voiture, nous sommes arrivés au Opium Appartment dans la ville de Dubrovnik. Bel accueil par le manager qui a pris la peine de bien nous conseiller sur la façon d’explorer la ville et nous a fournis une map pour se repérer.

L’appartement se trouvait dans le quartier Lapad à quelques minutes en bus de la vieille ville. Nous avons autant que possible laissé la voiture de location stationnée dans la rue en face de l’appartement durant notre séjour à Dubrovnik. Il faut savoir que dans ce secteur, les logements se trouvent souvent en zone montagneuse. Les chemins ne sont pas tellement large… seulement une voiture en largeur peut passer à la fois. Il est même conseillé de rabattre les rétroviseurs pour avoir plus de chance de ne rien accrocher. De plus, Dubrovnik est la ville la plus dispendieuse de la Croatie, du coup, les frais de stationnements près de la vieille ville peuvent finir par devenir un irritant pour le portefeuille.

Dub de haut

Une belle façon de commencer la visite de cette ville médiévale est de parcourir les remparts. Ils font deux kilomètres de long et offrent une vue imprenable en hauteur sur cette ville mythique bordée par la Mar Adriatique. Il est vrai que le billet est un peu dispendieux pour y accéder, soit 200 kuna (40$) mais, sans hésiter je recommencerais. Il s’agit pour moi de l’attraction numéro un à Dubrovnik.

Dub rempart

Dub eglise

 

Dub ville haut

Vous pouvez prendre le téléphérique pour vous rendre au sommet du Mont Srd. Mais cette fois, le coût n’en vaut pas la chandelle si vous possédez une voiture de location. Effectivement, vous pouvez monter par vous-même en voiture sur le mont où vous croiserez plusieurs belvédères en chemin. Vous rencontrerez aussi un sentier pédestre qui vous conduira à de beaux points de vues.

Dub vu de srd

Dub plage

Dub port

Les Îles Élaphites

Depuis Dubrovnik, il est possible de faire une journée en bateau pour se rendre dans l’archipel des Îles Élaphites. L’excursion comprend un repas et la boisson est incluse sur le bateau. Sinon, vous pouvez y aller par vous même en ferry, il y a plusieurs allez-retour durant la journée. Je ne crois pas que l'archipel soit un incontournable dans votre itinéraire mais, ce fut une journée parfaite pour relaxer et faire un peu de plage dans un décor agréable. Il y a un bar à chicha sympathique sur la plage de l’île de Lopud.

 

Kotor, Monténégro

Il est aussi possible de se rendre depuis Dubrovnik, en seulement 1h30, dans la ville de Kotor au Monténégro. Pour notre part, nous avons finalement sauté cette étape qui était pourtant prévue à notre itinéraire. Nous l’avons remplacé par une journée en bateau dans l’archipel mentionné plus haut. Mais sachez que si vous n’avez pas de voiture, il est possible de s’y rendre en tour organisé d’une journée en autocar pour environ 80$. Sinon, la façon la plus économique, est d’y aller par vous-même en bus pour environ 30$ l’aller-retour.

Zurich, Suisse

Étant donné qu’il n’y a pas de vol direct qui relie Dubrovnik et Montréal, nous avons décidé que tant qu’à faire une escale, nous allons en faire une assez longue qui nous permettrais de visiter une ville de plus. Nous avons alors opté pour la ville de Zurich en Suisse. Nous avons logé au Gasthaus Zum Guten Glück.

Rien de mieux qu'une escale en Suisse pour manger une fondue au fromage suisse! Nous nous sommes rendu à un restaurant assez bien réputé pour la chose, le Adler’s Swiss Chuchi Restaurant. Une raclette, une fondue au fromage et quelques verres de vin plus tard… la facture nous a rattrapé en nous rappelant que nous étions dans l’un des pays les plus cher au monde! Quoi qu’il en soit, je n’allais pas passer par la Suisse sans me payer un repas typique!

Zur fondue

Le lendemain nous nous sommes promenés au centre-ville de Zurich armés de nos Iphones afin de décocher quelques clichés. En fin d’avant-midi nous avons pris Uber pour aller rejoindre l’aéroport pour un retour à Montréal.

Zur pont

Zur arbre

 

Voilà un itinéraire possible qui s’offre à vous, qui fut le nôtre, pour visiter une partie de l’Europe de l’Est + Zurich en 16 jours.

 

 

Par: Backpacker Helper    

Ajouter un commentaire