Quand j'ai décidé de tout vendre pour voyager...

 

L’appel à l’aventure

En 2005, j’avais une petite maison, un grand terrain, une voiture, un emploi et tout ce dont j’avais besoin. Mais il me manquait quelque chose. Quelque chose que j’avais le goût de vivre, qui me rendais fébrile juste à y penser et qui sans doute, était plus important que tout le reste quand on connait la suite… Ce petit quelque chose se nommait : l’aventure!

J’ai donc décidé de démissionner de mon travail, de vendre ma maison et ma voiture pour partir vers l’inconnu. Choses faites, je me suis aussitôt acheté un billet d’avion aller-simple seulement. Ce geste à lui seul, me procura un sentiment de pur liberté.  Mon choix s’est arrêté sur la Floride comme première destination car j’y étais déjà allé en 1998, avec 1000$ en poche, durant la crise du verglas (au Québec) pour me trouver du travail et essayer de passer l’hiver au chaud…  J’avais duré 2 mois! Pas si mal pour le jeune homme de 18 ans que j’étais, surtout que je ne parlais pas encore l’anglais… Mais revenons à 2005.

J’avais prévu atterrir à Miami et me rendre dans une auberge de jeunesse qui s’appelait «Banana bungalow Hostel» à South Beach mais, cette dernière a fermée les portes durant mes préparatifs. J’ai alors trouvé un plan de secours qui s’est avéré être une auberge de jeunesse à Fort Lauderdale. The Beach Hostel! 

Beach hostel
Fort lauderdale beach a1a

 

The beach Hostel

Rien n’arrive pour rien! Fort Lauderdale pour moi a été une très bonne décision. J’ai adoré cette ville et je l’affectionne toujours aujourd’hui. Dur d’en faire autrement avec tous les souvenirs qui s’y rapporte et les belles rencontres que j’ai eu le plaisir de faire au fil du temps.

The Beach Hostel, (qui n’est plus aujourd’hui) était situé sur Ocean Drive (A1A) qui est  la route qui longe la mer tout au long de la côte est de la Floride. C’était très bien situé, face à la plage! Quand je suis arrivé en 2005, il s’agissait de ma première expérience dans un« Hostel» et du coup, dans un dortoir. J’ai été localisé dans le dortoir numéro 11 qui comprenait 6 lits (lits superposés) et qui était le seul dortoir mixte de l’auberge. Il y avait quand même une bonne rotation des voyageurs qui y séjournaient. Parfois je cohabitais avec des Britanniques, des Suédoises, des Italiens, des Françaises et le lendemain avec des Australiens, des Canadiennes ou bien des Américains… Tout dépendait. 

Img 2182
Img 0855

 

L’ouragan Wilma

J’étais arrivé depuis quelques semaines déjà quand l’ouragan Wilma est venu frapper le sud de la Floride. Étant sur la côte, nous nous sommes fais frapper de plein fouet! Ça a brassé au Beach Hostel ce soir là! Et ce, toute la nuit durant... Dès le lendemain matin nous avons commencés à constater les dégâts causé par la tempête tropicale. Des voitures renversées sur le côté, des palmiers déracinés, des arbres dépouillés de leurs feuilles, des panneaux de circulation tombés, des vitrines éclatées, des bouts de toitures dans les rues, des fils électriques qui pendouillent et la plage qui s’était littéralement agrandie jusque dans la rue. Il y avait environ 6 pouces de sable de plage sur Ocean Drive…  C’était le chaos total!

De plus, il n’y avait plus d’électricité, plus d’eau courante et par-dessus tout,  le maire de Fort Lauderdale a imposé un couvre-feu dans la ville à 19:00. Aucun résident ou touriste était en droit de se promener dehors après 19:00. Il n’en fallait pas plus pour que j’applique à nouveau mon dicton de l’époque : le courage est dans la fuite!
Aussitôt l’aéroport (FLL) rouvert, je me suis pris un vol pour la Californie pour quitter ce chaos le temps que tout soit rentré dans l’ordre. J’aimais beaucoup la Floride et je m’étais faite des amis déjà. Je me suis promis de revenir avant Noël et nous étions en octobre, j’avais du temps…

Après l'ouragan (Ocean Drive)

Après l'ouragan
Img 2192

 

Los Angeles, Las Vegas, Mexico, Arizona, Grand Canyon

Je suis arrivé à Los Angeles  avec un vol direct de Fort Lauderdale pour un total à l’époque de seulement 100$. J’ai passé quelques jours à Los Angel dans une auberge de jeunesse et j’ai visité les incontournables de la ville et les alentours. J’ai ensuite trouvé sur internet un vol direct de Los Angeles à Mexico City pour 115$ si je me souviens bien. Je n’avais pas vraiment prévu me rendre au Mexique durant mon escapade mais je trouvais que c’était plutôt abordable comme vol, alors je l’ai acheté! Le lendemain matin je partais pour Mexico.(Voir page Mexique)

J’ai visité Mexico City et les environs durant quelques jours, j’ai fais quelques belles rencontre et j’ai finalement décidé de me prendre un vol pour Las Vegas…

Après avoir arpenté tout les rues, les Casinos et les hôtels de Las Vegas, je me suis loué une voiture pour me rendre au Grand Canyon en Arizona, sans oublié de faire un arrêt à Boulder city pour contempler le fameux barrage Hoover (Hoover Dam). Je suis retourné dans le Nevada pour faire une petite virée dans le désert et traverser la Vallée de feu (Valley of Fire). Et comme prévu, Noël approchant, je me suis pris un vol pour retourner en Floride…

Valley of Fire

Quand j'ai décidé de tout vendre pour voyager
Elephant rock

 

De retour en Floride!

De retour à Fort Lauderdale au Beach hostel, j’ai décidé qu’il était temps de me trouver du travail. Mes économies tenaient encore le coup mais je n’allais quand même pas vivre le restant de ma vie comme ça! J’ai commencé tranquillement à  travailler sur les bateaux. Je me promenais dans les marinas et j’offrais mes services pour nettoyer ou cirer les grands yachts. Ça fonctionnait! Je me suis acheté une camionnette (pick-up truck) et quelques outils pour accomplir des contrats de paysagement et de nettoyage de bateau que je trouvais par-ci par là.  J’ai ensuite parcouru les petites annonces dans le journal du coin et malgré mon anglais douteux, j’ai réussi à me faire embaucher par une compagnie de paysagement avec laquelle j’ai monté en responsabilité assez rapidement… Avec ce travail, j’ai amplement pu subvenir à mes besoins pour passer mon premier hiver complet sous les palmiers. C’était le début d’une épopée...

 

Img 0856
Img 2176
Las olas
Img 2174

Aujourd'hui

Maintenant, 13 ans plus tard, après quelques bons périples, je ne me permet plus de partir durant des périodes de 6 mois en voyage. À moins d'avoir adopter le mode de vie de bohème pour toujours, nous avons tous de plus en plus d'obligations en vieillissant. Mais, je trouve toujours le moyen de voyager quand même et assez régulièrement... ;)

Backpacker helper

 
Blog

 

 

Bonjour,

Je m’appelle Carl et je suis canadien. Je suis passionné par les voyages et je suis l'auteur de ce blog voyage. J’ai créé ce blog afin de partager ma passion et d’échanger avec d'autres voyageurs. Alors n'hésitez pas, il me ferait plaisir de participer à la planification de votre prochain voyage!

 

Retour à la page d'accueil

Tout vendre et voyager

Commentaires (1)

Melissa
  • 1. Melissa | 03/04/2018
J’admire ton courage ! J’aurais tant voulu être capable d’avoir un tel culot… Malheureusement, j’ai un peu trop peur pour l’instant, mais qui sait ? Un jour, j’en serai peut-être capable !

Ajouter un commentaire